Art de vivre, Mot de l'auteure

L’art de se réinventer…

Pas de découvertes aujourd’hui. Pas de nouveaux produits ou encore d’expériences à ne pas manquer… Juste une tranche de vie à partager parce qu’après plusieurs jours et beaucoup de réflexion le cœur dit : GO! GO! GO!

Dernièrement, j’ai eu à prendre une des décisions les plus difficiles de ma vie ; cela m’a fait me questionner et je regrettais presque de ne pas avoir fait philo au Cégep… Pourquoi on a peur? Pourquoi sommes-nous réfractaires aux changements? Pourquoi on s’accroche au fameux  » Y DISENT  » comme d’autres s’accrochent à Jésus ou Bouddha?! C’est vraiment  »y disent » qui va dicter mes choix et ma façon de gérer ma vie?! Je vous annonce officiellement que non. Ni eux. Ni personne.

Combien de fois je peux entendre dire : je rêve tellement de faire ci ou ça… Parfois de petites choses simples comme prendre plus de temps pour soi et parfois de très grandes choses qui semblent inaccessibles comme tout sacrer ça là et faire le tour du monde. Mais quel projet est vraiment irréalisable? À partir de quand laisse-t-on la peur prendre le dessus? La peur de perdre l’équilibre, du jugement des autres, de faire une erreur, etc. … Outre toute cette peur d’avoir peur, je vois deux choses qui nous empêchent d’y arriver…
Assurément nous-mêmes et je vais répéter les paroles d’une amie lors d’une typique conversation de filles un peu arrosée il y a de ça déjà très longtemps :  » Je m’auto-sabote tellement j’ai peur du succès… » Ce fut une réelle révélation sur mon propre comportement…
Il y a aussi toutes les relations toxiques que nous entretenons pour toutes sortes de raisons, souvent par sécurité. J’entends par relation toxique les gens de notre entourage qui manquent eux-mêmes d’ambition et que notre réussite dérange. On devient comme le miroir de leur propre échec ou de leur manque de vision…
Outre l’humain, il y a aussi notre manque flagrant d’organisation et de planification de nos rêves!

FullSizeRender(1)

 » GOALS ARE DREAMS WITH DEADLINES  »

Si je m’arrête un instant pour visualiser chacun de mes rêves, croyez-moi j’en ai 1000 et je les transforme en buts… Je vais y arriver t’sais!! Je suis déterminée, enthousiaste et orgueilleuse. En bonus, j’ai décidé de foncer comme une flèche et de ne laisser personne me barrer la route!

J’assume beaucoup plus le fait de prendre des décisions juste pour moi parce que je serai anyway toujours trop ou pas assez pour quelqu’un et il y aura toujours une personne pour me rappeler que je la déçois! Conclusion : Pourquoi pas ne pas me décevoir moi!!!

Pensez-y un instant : tout le temps que l’on prend et tous les choix que l’on fait pour se formater en fonction de croyances qu’on ne prend même pas le temps d’analyser et de s’assurer que ça nous convienne!

FullSizeRender

On est samedi soir. Je relaxe, sirotant un verre délicieux. Je lis le VOIR, qui s’est refait une beauté et qui est magnifique, très agréable à lire et encore gratuit!! Il y a un article sur Marie-Eve Roy, chanteuse d’un groupe que j’écoutais jadis qui commente son désir de faire un projet musical solo après 20 ans dans un band et en relation avec un membre du groupe, elle dit :

 » Avec cet album solo, j’ai voulu faire des chapitres différents de ce que c’est que de partager sa vie avec quelqu’un aussi longtemps. Y’a des moments de doute, de perte de soi. Les Vulgaires Machins et ma relation ont commencé à 17 ans. Tu te perds, tu te cherches, tu vis à travers l’autre. J’avais besoin que tout s’écroule pour que je me retrouve. À un moment donné, on dirait que tout tourne autour de la même chose et j’avais besoin de confirmer que je pouvais vivre à l’extérieur de ça.  »

Je n’aurais pas pu mieux dire.

Je ne veux plus bâtir ma vie. Je veux la vivre.

Et vous? Avez-vous peur? Avez-vous encore des rêves que vous laissez en plan?

Et si vous étiez prêts à faire le grand saut?

Jul x

Previous Post Next Post

You Might Also Like